En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies     
Carrière des contractuels - Sgen-CFDT Champagne Ardenne 419

Carrière des contractuels


MAJ du 17 décembre 2010 - Auteur : J. DURUISSEAU Secrétaire Général Sgen-CFDT Académie de Reims

Compte-rendu de la rencontre avec Mme Berns, lundi 29 novembre 2010 avec élus et expert contractuels du
Sgen-CFDT

  • Les révisions d'échelon ne posent pas de difficulté (certaines sont sévères ! 4 échelons oubliés).
    Néanmoins, la rétroactivité est une véritable discussion ! Nous plaidons pour que la rétroactivité (récupération de l'échelon) se réalise à compter de l'erreur du rectorat (et non comme nous le craignons sur un an).
    Nous demandons aussi  que le rectorat mette en place un programme donnant la possibilité de modifier l'échelon de manière automatique.
    Si le rectorat ne consent qu'à une rétroactivité de 1 an, nous envisageons des actions au Tribunal Administratif.
    Le rectorat admet qu'un contractuel qui commence à un échelon supérieur à l'échelon 1, doit pour autant progresser au même rythme que les autres. C'est-à-dire, 3 ans par échelon jusqu'au 4ème puis 4 ans pour les suivants.

  • Pour les catégories, nous voulons une  meilleure lisibilité. Qu'on nous dise avec précision les diplômes qui correspondent au classement dans les différentes catégories (1, 2 ou 3).
    Les différents litiges ont été transmis aux services et seront examinés.
    Nous demandons une prise en  considération (Changement de catégorie, VAE ? échelon modifié ?) des formations entreprises par nos collègues pendant leurs congés pour améliorer leur enseignement.
    Nous réaffirmons (et nous ne sommes pas contredits) que l'expérience professionnelle doit être considérée dans le classement initial à l'embauche. (L'échelon).
    Cela doit être réalisé systématiquement ; nous avons donc transmis les dossiers confiés par les collègues afin de faire valider l'expérience professionnelle antérieure si elle a un lien avec la discipline exercée actuellement.
    Un point reste litigieux, c'est la reprise de l'expérience d'assistant d'éducation : nous avons démontré que dans certains cas le rectorat l'a déjà prise en compte et que dans d'autres situations ce n'est pas fait.
    Nous souhaitons une clarification et nous réclamons qu'au minimum les activités pédagogiques des assistants d'éducation soient considérées dans l'expérience professionnelle.
    Les dossiers  des collègues qui ont travaillé dans une autre académie ont été transmis afin de pouvoir les reclasser dans la bonne ancienneté et dans le bon échelon

  • Les CDI : certains ne poseront aucun problème, ils sont de droit  (juste un oubli...)
    Nous avons demandé pour d'autres dossiers de les examiner avec bienveillance (ce qui est préconisé dans des rapports officiels, Sénat par exemple), dans la mesure où les interruptions sont de très courtes durées ou bien que le fait de ne pas avoir de poste est la conséquence directe d'une bévue (cas de vendeurs affectés sur des postes qui n'existaient pas et qui ont eu de ce fait  un poste tardivement) Pour nous, les dossiers des personnes qui, en toute bonne foi (et peut-être par naïveté), ont interrompu leurs contrats pour se former (hors congé de formation) ou  n'ont pas sollicité un poste (erreur !) en raison d'une maladie doivent être examinés également avec bienveillance.

Nous attendons des réponses, elles ne seront pas toutes positives

Nous avons soumis les nouvelles propositions de revalorisation (prise en compte de l'expérience professionnelle) de nos collègues de la MGI.

De manière générale, nous demandons et nous nous battons pour que tous les contractuels qui ont 6 ans d'ancienneté obtiennent un CDI.
  • Nous envisageons de plus un travail de fond dès janvier sur la problématique du chômage et sa prise en charge chaotique (erreurs, longueurs, manque de transparence)
  • Pour finir, nous avons évoqué des situations personnelles consternantes (contractuel viré sans consultation de la commission) et absence de considération (de reconnaissance) pour des contractuels agressés.

Nous n'avons pas convenu de dates pour les réponses concernant les CDI mais raisonnablement, nous pensons que début janvier est souhaitable.



3 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2019

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
Nos comptes
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES
ARDENNES 21 rue JB Clément - CHARLEVILLE 06-85-26-32-41 (1er degré)
06-75-45-39-81 (AESH, AED, contractuels)
06-45-73-24-78 (Tous type de dossier)
sgen.cfdt.08@wanadoo.frPermanence le Jeudi (toute la journée)
AUBE 2,A Bd du 1° Ram - Troyes 03-25-73-53-57 sgen.cfdt.aube@wanadoo.frPermanence le Lundi (toute la journée)
Mercredi (après-midi) et Jeudi (matin)
MARNE 15 bd de la Paix - REIMS 09-63-65-46-32 sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.frPermanence le Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)
HAUTE-MARNE 29 rue Bouchardon- CHAUMONT 06-45-73-24-78 sgen-cfdt52@orange.fr Permanence le Jeudi (toute la journée)


Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion