47
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies     

Compte-rendu du CTSD Marne du 14 octobre 2016


MAJ du 3 novembre 2016 - Auteur : Sgen-CFDT Champagne ArdenneRejoignez-nous : bulletin d'adhésion dans le menu de gauche
Sgen-CFDT, Construire pour ne pas subir

En réponse à notre déclaration

l'Inspecteur d'Académie fait un rappel sur la répartition des moyens et les manques qui perdurent.
Il faut poursuivre les créations de postes. La correction a porté plutôt jusqu'ici sur le premier degré.
Un effort important a été consenti pour l'éducation prioritaire sur Reims pour compenser le manque de mixité sociale.
C'est un choix fait avec des contraintes sur les moyens.
Il y a aussi un effet structurel qui joue. Il y a un éclatement des établissements sur l'académie de Reims par rapport à des académies plus urbanisées.

Sur les moyens AESH et l'intégration des élèves handicapés

Nous sommes passés en 10 ans de 100 à 800 élèves suivis en situation de handicap.
Des moyens importants ont donc été mis en place, mais il reste à faire des efforts car effectivement des manques persistent.
Les créations d'ULIS ont également été multipliées.
Il faut prioriser les cycles les plus fragiles, renforcer la formation.
L'IA rappelle aussi que le poste TICE AESH a été créé pour renforcer les moyens de l'ASH. Il faudrait maintenant faire un effort pour anticiper les notifications avec la MDPH, pour repérer et saisir le plus tôt possible les besoins, car certaines saisies du printemps sont seulement reçues, à la mi-octobre, puis un nouveau paquet arrive en octobre-novembre. Comment notifier plus tôt les besoins ? Peut-être le faire plus tôt.
Le SGEN rappelle, la difficulté et l'engagement des collègues pour gérer ces situations de handicap sans AESH. Il attire l'attention sur l'épuisement potentiel des collègues.

Nous sont transmis en séance des documents sur la répartition et les évolutions par circonscription du nombre d'élèves et de classes.
Nous y constatons sans surprise.
Le recul de Châlons, dont les effectifs se stabilisent désormais.
On y observe aussi le gonflement des circonscriptions de Reims Sud et Reims Ouest.
Globalement on remarque une attraction des grandes villes au détriment du reste du territoire.

Sur les évolutions générales des chiffres nous sont transmis :

149 élèves en moins en collège (petite baisse)
le rapport E/D (enseignant par division) est de 24,5
25,8 hors éducation prioritaire
21,95 en éducation prioritaire
Les effectifs SEGPA sont de 732 soit -34 élèves
En ULIS nous avons 285 élèves (30 de +) rappelons que 4 ULIS ont été créées cette année : Fère-Champenoise, Perrot-D'Ablancourt, Frignicourt, Les Indes à Vitry le François L'éducation prioritaire regroupe 3690 élèves (2144 en REP +49, 1546 en REP+ soit +3)
Sur la taille des collèges quelques repères :
Le plus petit : 158 élèves et 621 élèves pour le + gros
La taille médiane tourne autour de 390 - 400

Le nombre de divisions dans le publique :

822 l'année dernière, 821 cette année pour 149 élèves en moins
en 6ième +10 classes, en 5ième +3, en 4ième - 11, en 4ième -1.
La prépa pro Colbert ferme
En SEGPA - 2 divisions
56,5 divisions
REP 95 div (+1)
REP+70 (+2)
collèges privés 222 divisions (-3)
6129 (+69 élèves)
E/D 28,29
5 ULIS, 1 SEGPA

L'UNSA souligne un problème sur Fismes où l'ULIS est dans un établissement privé, 10 élèves dirigé vers ULIS vont donc dans le privé, or il y aurait des réticences à accueillir certains élèves et se pose d'autre part le problème du financement par les parents.

Sur Reims il y a encore des problèmes. L'IA pense qu'il faut créer des ULIS en plus à Reims. Un effort devra être fait sur les secteurs non pourvus.
On constate aussi parfois la présence d'élèves au profil ULIS en difficulté dans les classes et en souffrance. Le problème est que certains parents refusent malgré les conseils cette orientation.

Sur la Dotation Globale Horaire

Heures Poste +170 . C'est bien mais les HSA augmentent aussi sans compter les IMP.

La FSU signale des dysfonctionnements : en particulier sur la co-intervention. Il y aurait des traitements différents en cas d'absence de l'un des intervenants.
L'IA répond que la co-intervention pose un certain nombre de problèmes. Il faudrait prévoir peut-être un mode d'emploi et harmoniser car si les collègues travaillent sur plusieurs établissements cela peut créer des difficultés.

La FSU interroge sur la fermeture du CANOPE de Châlons ?
l'IA répond que la décision appartient à Nancy. La règle définit un atelier CANOPE par département, donc oui il y a menace.
La FSU demande le maintien des deux CANOPE et l'appui du DASEN.


Sur les autorisations de recruter sur la liste complémentaire du CRPE.

L'IA explique que la rectrice en a accordés 2 pour les Ardennes, 2 pour l'Aube, 4 pour la Marne. 3 contractuels ont été recrutés auparavant. Une des trois déjà était en liste complémentaire.

L'UNSA demande combien il reste de possibilités, (4 ou 5) sur la liste complémentaire et tout comme le SGEN-CFDT et la FSU est favorable au recrutement maximum.


Le Sgen-CFDT réclame un groupe de travail pour étudier la situation des AESH. Plusieurs situations anormales nous sont remontées et il semble nécessaire de faire le point et d'avancer sur ce dossier le plus vite possible.
La FSU et L'UNSA remarquent tout comme nous des soucis avec certains.


L'IA estime que ce n'est pas de sa compétence. Il estime qu'il n'aura de ce fait pas les réponses à apporter à nos questions. Il préférerait un traitement de ces problèmes en commission paritaire ou en groupe de travail académique.


3 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2019

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES
MARNE 15 bd de la Paix - REIMS 09-63-65-46-32 sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.frPermanence le Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)
ARDENNES 21 rue JB Clément - CHARLEVILLE 06-85-26-32-41 (1er degré)
06-75-45-39-81 (AESH, AED, contractuels)
06-45-73-24-78 (Tous type de dossier)
sgen.cfdt.08@wanadoo.frPermanence le Jeudi (toute la journée)
AUBE 2,A Bd du 1° Ram - Troyes 03-25-73-53-57 sgen.cfdt.aube@wanadoo.frPermanence le Lundi (toute la journée)
Mercredi (après-midi) et Jeudi (matin)
HAUTE-MARNE 29 rue Bouchardon- CHAUMONT 06-45-73-24-78 sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.fr RDV téléphonique


Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion