1039

Comité technique spécial départemental de la Marne du 9 novembre 2021

MAJ du 10 novembre 2021

 

Comité technique spécial départemental du 9 novembre 2021



Sur le dialogue social et l’information sur les éléments de carrière

Comme les autres organisations syndicales le Sgen-CFDT fait remonter que la communication de documents anonymés sur le mouvement, les promotions, et autres actes de la carrière permettrait une meilleure transparence de ces opérations et de leur modus operandi au yeux des collègues.

Le DASEN exprime sa conviction que les collègues doivent avoir confiance en leur administration.

Le Sgen-CFDT précise qu’il n’y a pas de suspicions sur l’intégrité et l’engagement des personnels de la DSDEN. Comme le souligne le DASEN, nous avons pu en juger lors des années précédentes, mais le Ministère a donné une mauvaise image de la hiérarchie supérieure dont la hiérarchie intermédiaire souffre malheureusement.

Le DASEN rappelle qu’il veut continuer le dialogue, et que s’il est tenu par des consignes nationales pour les CAPD d’autres modalités de dialogue existent qui ont d’ailleurs déjà été saisis par les syndicats présents.



Le DASEN présente ensuite le bilan de rentrée

La dotation du département était de 21 équivalents temps plein pour le premier degré, ce qui se traduit par une amélioration du taux départemental d’encadrement : en 2021 il passe de 22,8 à 20,7

Les objectifs sont la poursuite des dédoublement en CP-CE1, l’introduction du dédoublement des GS en REP+ , et la poursuite de la limitation à 24 élèves des CP CE1 hors REP.

S’y ajoutent la création d’ULIS, l’augmentation des décharges de direction, et des moyens de remplacement. La création d’une 3ième poste de conseiller pédagogique de circonscription partout a consommé 9 équivalents temps plein.

S’y ajoute un poste en CEF Centre Educatif Fermé d’Epernay , un demi poste USEP, un demi poste à l’Ecole biculturelle de REIMS.

2 ULIS ont été créées.



Sur les PIAL et notifications

Le DASEN indique qu’il y a 24 PIAL à ce jour : 2052 élèves notifiés : 992 individuelles, 1060 Mutualisées, pour 1050 AESH.

Ces chiffres fluctuent en permanence. Les notifications arrivent au fil de l’eau, à chaque CDPH.

Il évalue à quelques dizaines le nombre d’enfants sans AESH mais cela évolue en permanence.

Sur les ULIS l’adéquation est également très difficile. Chaque création d’ULIS est insuffisante, Des problème de locaux commencent à se poser.



Evolution démographique du département

Le DASEN nous présente aussi plusieurs chiffres sur la démographie du département.

La population du département est de 567000 habitants, en baisse de 1433.

Seul le grand Reims gagne 912 habitants pour 295926 habitants.

Bezannes en gagne 429 et Tinqueux 124.

Les autres parties du département perdent des populations et donc des élèves.



Nombre d’élèves, classes et écoles

Il y a 46414 élèves dans le public soit -945 qu’en 2020.

412 écoles publiques, soit -7 que l’année dernière.

2241 classes, soit -10 que l’année dernière dans le public.

241 classes, soit -3 que l’année dernière dans le privé.



Constats et effectifs du second degré

21661 élèves,

20507 élèves en classe ordinaires 432 en ULIS, (+52) ; 722 en SEGPA (-5)

En sixième +74, en cinquième +29, en quatrième +48, en troisième -203

En éducation prioritaire il y a 4072 élèves (-65), 2308 en REP (-27) 1764 en REP+ (-38)

Dans le privé sous contrat il y a 6001 élèves (-165 élèves)



En lycée

-20 élèves qu’en 2020 -17 dans le privé

81 élèves EREA au lieu de 100, un écart important qu’il faudra analyser.



Sur les démissions et ruptures conventionnelle

dans le premier degré il y a eu 4 démissions, +1 rupture en cours

65 demandes de disponibilités, dont deux de droit. Très peu sont accordées.

Sur les contractuels, 31 contractuels. Accord pour 7 de plus : 3 recrutés et 4 en cours de recrutement.

Formations MIN,  : 94 demandes d’enseignants, 70 premier degré, 24 second degré.

Sont accordés 32 pour le premier degré, 10 pour le second.

Sur la liste complémentaire le DASEN n’a pas de réponse du ministère au rectorat.



Sur les contractuels :

Le Sgen-CFDT fait part de son inquiétude sur le devenir des contractuels du premier degré. Pour nous il est difficile de passer le concours avec la prise en charge d’un poste. Il y a une forte concurrence. Il y a le risque de constitution d’un réservoir de contractuels.

Le DASEN veut croire au contraire à une opportunité. Ils sont tous inscrits au concours et il veut que leur année soit une propédeutique au concours. Certes l’année dernière il y a eu peu de réussites au concours des contractuels mais c’était une très bonne promotion. C’est ce qui a probablement joué dans le peu de reçus de l’année dernière malgré des notes très bonnes.



Dérogations

575 demandes de dérogations en sixième 428 acceptées 74,43 %

6 critères : handicap, médical, boursiers, fratrie 100 % Sur domicile, 1 sur 2, 83 demandes :47 acceptées. Sur parcours particuliers, 261 demandes 231 acceptées. Sur les convenances personnelles 124 demandes, 43 acceptées.

En 5 ième 81 demandes 58 acceptées.



DNB

88,7 % 2019

90,4 % 2020

89,9 % 2021



Evaluation des EPLE

Sur 1 degré : 1 école par département

Prieur de la Marne à Reims retenue. Le directeur d’école est volontaire nous dit le DASEN. Il était faisant fonction l’année dernière. C’est une grosse école, en REP. Un conseiller pédagogique a présenté la démarche avant les vacances.

Phase 1 autoévaluation.

Venue ensuite d’une équipe externe, de trois personnes, un expert 1IPR EVS..., 1IEN 1 directeur d’école.

6 établissements évalués en 2020-2021 Fère Champenoise, Montmort-Lucy, Sermaize, Stéphane Hessel,Lycée Brière et le micro-lycée.

17 le seront cette année : Perrot d'Ablancourt, Mareuil le Port, Trois Fontaines, les Indes, Claude Nicolas Ledoux à Dormans, Yvette Lundy à AY, Gisèle Probst à Vitry, Brossolette, Raymond Sirot Gueux, Esternay, Georges Braques, Léonard de Vinci à Witry les Reims, Jeanne d’Arc à Montmirail, lycées Clémenceau et Arago à Reims,LP Yser et Joliot Curie.

Le DASEN admet que c’est un travail en plus mais il souligne que ça peut faire gagner du temps ensemble par exemple pour la rédaction d’un contrat d’objectifs. Attendons de voir, dit-il.

Dans 5 ans, rappelle-t-il l’ensemble des établissements EPLE seront passés dans le dispositif. Il y a 65 EPLE dans le département.





1927 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2021

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES

MARNE
15 bd de la Paix - REIMS
09 63 65 46 32
51@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)

ARDENNES
21 rue JB Clément - CHARLEVILLE
06 85 26 32 41 (1er degré)
06 75 45 39 81 (AESH, AED, contractuels)
06 45 73 24 78 (Tous type de dossier)
08@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mercredi 14h-16h
Jeudi (toute la journée)

AUBE
2,A Bd du 1° Ram - TROYES
03 25 73 53 57
10@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Mercredi (après-midi)
Jeudi (toute la journée)

HAUTE-MARNE
29 rue Bouchardon- CHAUMONT
06 45 73 24 78
52@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Rendez-vous téléphonique




Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. J'ai compris