1052

Compte-rendu de la visio situation sanitaire avec le DASEN de la Marne

MAJ du 6 janvier 2022

Entretien avec le DASEN du 4 janvier 2022

 

L’inspecteur d’académie a convié, ce mardi 4 janvier, le Sgen-CFDT et les autres organisations représentatives du Comité Technique Spécial départemental de la Marne à un entretien téléphonique pour évoquer la situation sanitaire.

 

L’inspecteur d’académie nous dresse d’abord un tableau de la situation.

  • Le taux d’incidence dans la Marne a atteint 1300. Si les cas graves demeurent plus rares que lors des vagues de l’année dernière la contagiosité est en revanche beaucoup plus forte.

  • Le premier degré Marne est au niveau 3 du protocole.

  • Le second degré est au niveau 2.

  • Il n’y a plus de différences sur les règles d’isolement en fonction des variants. Il n’y surtout plus de fermetures si 3 cas positifs dans une classe.

  • Des fermetures de classes restent possibles mais cela se fera en travaillant avec l’ARS sur l’opportunité d’y recourir ou non.

  • Des fermetures de classes pourraient intervenir en cas de non remplacements possibles pour éviter tout brassage qui entretiendrait la pandémie mais tout sera fait pour répondre le plus longtemps possible aux besoins d’enseignement des élèves.

  • Les demandes du ministère vont en ce sens. Ce dernier demande une concentration de tous les moyens pour la continuité de l’enseignement devant élèves.

  • En conséquence les animations et formations sont reportées au retour des vacances de février.

  • Une vigilance est cependant conservée sur le CAFIPEMF et CAPPEI et sur la préparation d‘autres concours. Un accompagnement pourra être mis en place pour ces personnels pour ne pas rompre leur égalité des chances avec d’autres personnes.

  • La consigne principale est de limiter les brassages au maximum.

Sur le brassage le Sgen-CFDT indique qu’il sera difficile de gérer en cas d’absence imprévue. Tous les parents ne pourront reprendre immédiatement les enfants.

  • L’inspecteur d’académie en convient : On ne peut renvoyer seuls les enfants chez eux.

Sur les tests et auto-tests nous signalons qu’ils risquent d’être difficiles à faire rapidement du fait des pénuries. Les absences vont se multiplier aboutissant pour certains à une discontinuité de la présence à l’école dont il faudra tirer les conséquences.

D’autre part le contrôle des attestations risque d’être très compliqué et lourd à gérer alors même que les personnels sont épuisés.

  • Pour l’inspecteur d’académie la condition de retour est le test PCR ou antigénique négatif. Il attend la fin de semaine pour savoir si le ministère fournit un modèle d’attestation sur l’honneur sinon la DSDEN en fera un. Il faudra aussi un modèle d’attestation de fermeture de classe pour les employeurs des parents.

  • L’inspecteur d’académie a aussi demandé aux IEN de réactiver l’accueil des enfants de personnels soignants (pas au-delà de cette catégorie pour l’instant).

  • Pour l’heure il a demandé qu’une liste des écoles pouvant accueillir ces enfants si nécessaire soit dressée, des écoles près des structures hospitalières.

  • Sur le brassage lié à cette configuration il précise : dans ce cas uniquement on créerait un groupe classe unique avec un personnel supplémentaire. Cela dépendra des classes d’âges concernées.

 

Pour les sorties et voyages : pas d’interdictions formelles indique-t-il. Des points de vigilances cependant dans l’analyse des conditions de ces sorties. Recommandation de report en général. Si la sortie est envisagée dans un milieu clos il faut la reporter. Un examen au cas par cas sera fait.

 

Sur le remplacement : il annonce avoir mobilisé les BDFC, les Brigades Disponibles, les Brigades REP+, les ZIL.

Deux autres catégories de personnels vont s’y ajouter : il a eu l’autorisation de recruter une dizaine de contractuels.

Sur les personnels retraités : il a demandé aux IEN et au DRH de prospecter chez les personnes d’âge inférieur à 67 ans. 4 personnes se sont proposées. Dans quel cadre serons- nous ? Plutôt vers une logique de contractualisation de type mi-temps. Il n’a pas encore de logique de rémunération.

 

Le Sgen-CFDT l’interroge sur la mise à disposition de masques FFP2 qui protégeraient mieux nos collègues que des masques en tissu.

  • Il s’en tient à l’annonce du ministre : on reste à la fourniture de masques en tissu lavables.

  • Il est précisé qu’un stock de masques chirurgicaux existe mais est réservé aux personnels vulnérables.

 

  • Sur le distanciel en plus du présentiel, il rassure :

  • On ne peut pas tout faire ! Il faut faire confiance aux enseignants. Ils font ce qu’ils peuvent et continueront de le faire pour ne laisser aucun élève au bord du chemin.

  • Sur les évaluations CP : il attend les décisions nationales.

  • Sur les ESS le distanciel est fortement recommandé mais il sera parfois nécessaire sur des cas complexes d’avoir du présentiel.

L’inspecteur d’académie conclut :

L’esprit est de ne pas brasser et ne pas abuser… aux enseignants de décider. « Soyons prudents pour éviter que les élèves se retrouvent bloqués chez eux. Je suis là pour fixer des cadres mais une autonomie est nécessaire. »

 

642 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2022

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES

MARNE
15 bd de la Paix - REIMS
09 63 65 46 32
51@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)

ARDENNES
21 rue JB Clément - CHARLEVILLE
06 85 26 32 41 (1er degré)
06 75 45 39 81 (AESH, AED, contractuels)
06 45 73 24 78 (Tous type de dossier)
08@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mercredi 14h-16h
Jeudi (toute la journée)

AUBE
2,A Bd du 1° Ram - TROYES
03 25 73 53 57
10@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Mercredi (après-midi)
Jeudi (toute la journée)

HAUTE-MARNE
29 rue Bouchardon- CHAUMONT
06 45 73 24 78
52@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Rendez-vous téléphonique




Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. J'ai compris