1060

projet de Carte scolaire Marne 2022

MAJ du 1 février 2022

Comité Technique spécial départemental du 28 janvier 2022

 

Le Sgen CFDT intervient pour signaler à l'inspecteur d'académie l'épuisement des personnels.

  • Ils ont du, pour palier le manque d'anticipation du ministère, se dépenser sans compter.

  • Dans ce contexte il nous paraît plus qu'urgent d'alléger certaines tâches, de prioriser vers les tâches essentielles, de ne pas s'épuiser totalement car nous n'avons aucune assurance que la crise soit réellement passée et il faudra quoi qu'il en soit tenir jusqu'à la fin de cette année.

  • Des messages de soutien de la hiérarchie de proximité – ceux du ministère ne sont plus crédibles ni entendables - seraient également les bienvenus.

     

L'inspecteur d'académie nous répond:

  • J'essaie de communiquer avec les directeurs-trices d'écoles pour trouver des organisations qui leur évitent de se retrouver isolés.

  • On essaie modestement au niveau départemental de soutenir les efforts de tous.

  • C'est une période singulière. Depuis deux ans les enseignants font le maximum pour maintenir sytème éducatif en fonctionnement.

  • Je veux adresser mes remerciement à l'ensemble des acteurs qui permettent à notre système de faire face. Je mesure leur engagement et leur implication.

 

 

L'inspecteur d'acdémie présente la situation de la Marne dans le cadre de la carte scolaire

 

Sur la dotation académique : (zéro poste pour le premier degré)

Il rappelle que l'académie perd pas loin de 2000 élèves. La mesure nationale de dotation de zéro poste pour le premier degré de l'académie n'est pas dans ce contexte une mesure réellement nulle car la baisse démographique aurait pu entraîner des suppressions.

 

Sur la dotation de la Marne : répartition entre département des emplois premier degré : ( moins 5 postes)

Il explique que celle-ci est la conséquence des priorités définies par le recteur.

La Marne perd le plus grand nombre d'élèves cette année. Ce facteur reste prépondérant.

L'académie de Reims a un des taux d'encadrement les plus favorable par rapport à la moyenne nationale.

Ce n'est pas forcément lisible au niveau du terrain mais au niveau national c'est un critère.

  • -2190 élèves en 2022 dont -945 pour la Marne qui pèse certes pour 40% de la population de l'académie.

  • Pour 2023 les projections sur -1969 élèves dont -745 pour la Marne. On prévoit certes un ralentissement de la baisse mais faible.

 

4 priorités dépatementales on été définies par le recteur

  1. La limitation à 24 élèves des GS/CP/CE1 hors éducation prioritaire.

  2. Doit être accompli à 100% en REP+ le dédoublement des GS /CP /CE1. (La poursuite du dédoublement des GS en REP est en revanche repoussée à 2023. )

  3. L'augmentation des décharges de directions

  4. L'école inclusive. ( Une unité d'enseignement en maternelle pour autiste (UEMA) manque. Il faut 3 UEMA et 1UEA (Unité d’Enseignement en Elémentaire Autisme) dans le département selon le cadrage national.)

une UEMA sur EM Desbureaux est implantée,

 

  • La démarche pour la carte scolaire précise l'inspecteur d'académie, conduit à avoir un regard particulier sur chaque situation. Elle s'appuie sur l'Indice de Position Social des écoles.

  • Quand il y a un choix à effectuer c'est une élément de discrimination positive.

  • Il a tenu compte des remontées qualitatives et quantitatives faites en groupe de travail école par les organisations syndicales.

 

Pour rappel les indicateurs de gestion sont 25 en REP et 27 hors REP.

 

  • Si on allège à 24 en GS CP CE1 cela impacte les moyennes dans les autres classes. Cela a été mesuré.

  • Si une mesure peut être appliquée mais qu'elle risque de surcharger les autres classes il préfère éviter.

  • Sur les classes à 24 l'objectif est d'aller vers le 100% mais les directrices.eurs d'écoles doivent avoir une marge sur cela. Ce n'est pas un seuil absolu. C'est aux équipes dans certains cas de trouver la meilleure solution localement.

  • Sur les dédoublements de classes il a tenu compte aussi à l'évolution dans le temps des cohortes d'élèves.

 

Mesures au titre de la démographie en éducation prioritaire hors dédoublement.

3 implantations

  • EM Hippodrome (Reims) (+1)

  • EE Ravel Franchet d’Esperet (Reims) (+1)

  • EP Prieur de la Marne (Reims) (+1)

 

9 retraits :

  • EE Admunsen Vasco de Gama (Reims) (-1)

  • EP Joliot Curie (Reims) (-1)

  • EM la Ribambelle (Bétheny) (-1)

  • EM Billard Legros (Reims) (-1)

  • EE La Marelle (Petit Bétheny) (-1)

  • EE du groupe scolaire Marcel Aymé (Sermaize Les Bains) (-1)

  • EP Condorcet (Pargny sur Saulx) (-1)

  • EE Avranches (Reims) (-2)

 

Mesures pour dédoublement GS

  • EM Mougne Tixier (Reims) (+3)

  • EM Raoul Dufy Cavarot (Reims) (+1)

  • EM Galilée (Reims) (+1)

 

Mesures pour dédoublement CP/CE1

  • EP Prieur de la Marne (Reims) (+1)

  • EP Condorcet (Pargny sur Saulx) (+1)

  • EE du groupe Marcel Aymé (Sermaize-Les-Bains) (+1)

  • EE Avranches (Reims) (+1)

  • EE La Neuvillette (Reims)(+1)

  • EE La Marelle, (Petit Bétheny) (+1)

  • EE Admunsen Vasco-de-Gama (Reims)(+1)

  • EE Docteur Roux (Reims) (+1)

  • EE Mougne Tixier (Reims) (+1)

     

Mesures de retrait sur dédoublements (8)

  • EM Hippodrome (Reims) (-1)

  • EM Provençaux Auvergnats (Reims)(-1)

  • EP Maison Blanche (Reims) (-1) (en maternelle)

  • EE Hippodrome (Reims) (-1)

  • EE Galilée (Reims) (-1)

  • EE Blanche Cavarot (Reims) (-1)

  • EE Charpentier (Reims) (-1)

  • EE Ravel Franchet d’Esperet (Reims) (-1)

 

Sur les dispositfs pour – de 3 ans

  • EM Hippodrome (Reims) (-1)

  • Officialisation pour EM Billard Legros (Reims) (+1)

  • EM Cook Vasco de Gama (Reims) ( à moyen constant )

Mesures hors éducation prioritaire

( limitation à 24 élèves des GS/CP/CE1 ) (+15,5 implantations)

 

  • EM Branly (Châlons en champagne) (+1)

  • EM Edith Pouply (Reims) (+1)

  • EM Clovis Chezel (Reims) (+1)

  • EM Chouilly (Chouilly) (+1)

  • EM Europe Adriatique (Reims) (+1)

  • EE Gerbault (Reims) (+1)

  • EE Jean Macé (Reims) (+1)

  • EP Le Petit Prince (Avize) (+1)

  • EP Sylvain Lambert (Bezannes) (+1)

  • EP Clovis Jacquiert (Châlons en Champagne) (+1)

  • EP Primaire (Champfleury) en attente de la commission de sécurité (+1)

  • EP Pargny les Reims (+1)

  • EP Pringy (+1)

  • EP Jules Ferry (Reims) (+1)

  • EP Verzy (+1)

  • EP Paul Fort (Vitry-le-François) création UPE2A (+0,5)

 

Mesures de retraits 37

  • EM Centre (Ay) (-1)

  • EM Gérard.Moulin (Châlons-en-Champagne) (-1)

  • EM Jean Rostand (Compertrix) (-1)

  • EM Cramant (-1)

  • EM Langevin (Epernay) (-1)

  • EM Arthur.Rimbaud (Esternay) (-1)

  • EM Les Tilleuls (Fagnières) (-1)

  • EM Yser (Reims) (-1)

  • EM Gerbault (Reims) (-1)

  • EM Mazarin (Reims) (-1)

  • EM Robert.Lancelot (Sainte-Menehould) (-1)

  • EM Centre Sézanne (-1)

  • EM Vandeuil (-1)

  • EE application Le Mau (Châlons-en-Champagne) (-1)

  • EE Croix Jean Robert (Châlons-en-Champagne) (-1)

  • EE Chatillons sur Marne (-1)

  • EE Congy (-1)

  • EE Cormontreuil Centre (-1)

  • EE Vignes Blanches (Epernay) (-1)

  • EE Marx Dormoy (Epernay) (-1)

  • EE Arthur Rimbaud (Esternay) (-1)

  • EE Centre (Fismes) (-1)

  • EE Général Carré (Reims) (-1)

  • EE Thillois (Reims) (-1)

  • EE Danube (Reims) (-1)

  • EE Martin Peller ( Reims) (-1)

  • EE Mazarin (Reims) (-1)

  • EE Appli Jean Jacques Prévert (Saint Brice Courcelles) (-1)

  • EE Camille Margaine (Sainte-Menehould) (-1)

  • EE Jules Ferry (Vitry-le-François) (-1)

  • EE Jules Verne (Vitry-le-François) (-1)

  • EP Beautemps Beaupré (La Neuville au Pont) (-1)

  • EP Petites Loges (-1)

  • EP Livry Louvercy (-1)

  • EP Marson (-1)

  • EP Val de Livre (-1)

  • EP Verzenay (-1)

 

Modifications de structures

  • Fusion des écoles des Petites Loges, de Trépail, de Vaudemanges. Une nouvelle école est implantée sur les Petites Loges.

  • 1 Retrait est acté sur Petites Loges au vu des effectifs . Cela donne un RPIC de 6 classes, avec 0,33 de décharges de direction,

  • Primarisation sur Cramant : EM 2 classes EE 3 classes. Réunies, 1 retrait , 4 classes 0,25 de décharge de direction.

  • L’école primaire de Chouilly devient une école maternelle et une école élémentaire.

  • Mesures de répartition ou d'ouverture en attente de décision des élus :
     Sommepy Tahure, Sainte Marie A Py, Saint Hilaire Le Grand
     Warmeriville (2 moyens sont gardés en réserve)
     Nogent l’Abbesse, Berru

  • sur EP Champfleury, mesure d'ouverture en attente, décision en juin après le passage de la commission de sécurité .

 

Décharges de diretrices-teurs

(Les décharges réglementaires, un peu plus de 11 Emplois Temps Plein environ nécessaire)

  • L'année dernière accroissement des décharges pour écoles de 1à 3 et de 9 et 13 classes.

  • Cette année poursuite du mouvement :

  • les écoles à 6 et 7 classes verront temps de décharge passés de 0,25 à 0,33.

  • Sur les écoles 12 et 13 classes les décharges deviennent entières.

 

Coût l'année denière de 8 ETP pour les décharges supplémentaires. L'IA ne veut pas revenir sur ce principe.

Ces décharges sera reconsidérées chaque année avec avis circonstancié de l'IEN. Les demandes de nouvelles décharges supplémentaires seront examinées de même.

 

Décharges supplémentaires de direction

  • EM Centre Ay : maintien à 0,25

  • EE Crayères (Epernay) : +0,25 (0,75 de total)

  • EE Martin Peller (Reims) : 0,50 au lieu de 0,33

  • EP André Malraux (Châlons) : 0,50 au lieu de 0,33

  • EP Val de Livre : maintien à 0,25

  • EP Verzenay : maintien à 0,25

  • EP La Neuville au Pont : maintien à 0,25

 

 

Questions diverses

  • 37 contractuels. Les candidatures sont reçue en permanence.

  • Moyens de renfort administratifs auprès des circonscriptions : 6 recrutés et travail sur 5 autres. Ils n'auront pas d'Ordre de Mission pour se déplacer dans les écoles.

  • Sur les lieux de télétravail des enseignants : L'IA précise qu' ils ne sont pas tenus de télétravailler à l'école.

  • Personnels qui gardent leur senfants : placement en ASA si le conjoint ne peut les garder.

1968 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2022

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES

MARNE
15 bd de la Paix - REIMS
09 63 65 46 32
51@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)

ARDENNES
21 rue JB Clément - CHARLEVILLE
06 85 26 32 41 (1er degré)
06 75 45 39 81 (AESH, AED, contractuels)
06 45 73 24 78 (Tous type de dossier)
08@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mercredi 14h-16h
Jeudi (toute la journée)

AUBE
2,A Bd du 1° Ram - TROYES
03 25 73 53 57
10@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Mercredi (après-midi)
Jeudi (toute la journée)

HAUTE-MARNE
29 rue Bouchardon- CHAUMONT
06 45 73 24 78
52@sgen.cfdt.fr



Permanences :
Rendez-vous téléphonique




Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. J'ai compris