767

Audience avec le DASEN de la Marne 26 novembre 2020

MAJ du 10 décembre 2020 - Auteur : Sgen-CFDT Champagne ArdenneRejoignez-nous : bouton "Adhérer" en haut à droite


Sgen-CFDT

Questions Sgen-CFDT

  • Fourniture de masques aux élèves : les stocks s'amenuisent...
  • Parents volontairement réfractaires au port du masque pour leurs enfants, que faire ?
  • Conseil d'École en présentiel ?
  • Collèges : peuvent-ils s'organiser sur le même modèle que les lycées sur le travail hybride ?
  • Lycées : nombre de lycées concernés par la gestion hybride ?
  • Chiffres de l'absentéisme depuis le nouveau confinement ?

Réponses DASEN

  • Une requête déposée auprès du Conseil d'État par des parents a été rejetée : le port du masque reste obligatoire.
  • Faire remonter les difficultés aux IEN lorsque des parents sont contre le port du masque.
  • Il faut déceler les familles qui rencontreraient des difficultés à se procurer des masques pour des raisons financières.
  • Les conseils d'école ne se font pas obligatoirement en distanciel : tout dépend de la taille des écoles et des lieux à disposition.
  • Collèges : pas de positionnement sur cette question, arrivée du nouveau recteur dont on ne connaît pas encore l'orientation.
  • Cependant, la rectrice avait indiqué que les collèges pouvaient réfléchir à ce mode de gestion hybride, pour être prêts si la situation évolue en ce sens.
  • Lycées : sur 18 lycées, 14 ou 15 demandes de fonctionnement hybride, 100 % ont eu l'autorisation de fonctionner ainsi.
  • Absentéisme : pas de point précis, pas d'enquête.
  • Il semble que dans les premiers jours, le nombre d'élèves absents a augmenté mais cela s'est régulé par la suite. Donc, pas d'augmentation notoire de l'absentéisme.
  • La Secrétaire Générale, quant à elle, indique qu'elle n'a pas eu plus d'avertissements aux familles à signer.
  • Le DASEN spécifie aussi que le nombre d'instructions au sein de la famille n'a pas subi d'incidence suite à la situation sanitaire. En outre, il concerne principalement des élèves d'âge maternelle, surtout en Petite Section.
  • Chiffres des cas COVID : les indices utilisés (taux incidence/taux positivité) s'améliore dans le département de la Marne, il est égal à 100 alors qu'il était de 300 au départ du confinement.

Questions Sgen-CFDT : AESH/AED

Quand aura lieu le paiement de l'Indemnité Compensatoire de CSG pour les AESH/AED ?
Le DASEN n'a pas connaissance du calendrier de paiement. Il ne sait pas non plus si les personnels qui ont quitté pour diverses raisons l'EN seront concernés. Il se renseigne et nous informe.
La Secrétaire Générale indique que les personnes qui n'ont jamais perçu cette ID CSG peuvent se rapprocher des services gestionnaires de leurs paies.

Pour correspondre aux nouveaux contrats des AESHco, qui sont passés à 23 H 30 depuis la rentrée, dans les ULIS, les dispositifs et les écoles s'organisent (coordinateur et AESH). Cependant, des choix de fonctionnement se voient refusés par l'Inspectrice AESH : pour quelles raisons ?

M. Claval dit ne pas être au courant mais se renseigne.

Une demande d'augmentation de quotité horaire par AESH HT2 a été refusée alors qu'un autre AESH est recruté sur le HT2 : pourquoi ?
Pas de réponse.

Des agents en CDD HT2, en fonction dans le même établissement, ont eu une augmentation de quotité horaire de leurs contrats (50 % à 75% pour 2 d'entre eux et de 50 % à 60 % pour l'1) sans qu'ils en aient formulé la demande et sans volonté particulière du chef d'établissement : quelle explication ?
La Secrétaire Générale répond que cela s'est produit sur un territoire isolé et que le but était de simplifier l'organisation du service.

Certaines notifications MDPH ne sont pas honorées : qu'en est-il ?
Avoir un minimum d'heures d'accompagnement « c'est déjà ça » a été répondu par l'Inspection AESH.

M. Claval explique qu'on assiste parfois à des démissions qui mettent les équipes en difficulté et que, parfois, il faut être très attentif au profil de l'AESH selon le handicap de l'élève à accompagner.
Il ne faut pas hésiter à faire appel aux coordonnateurs de PIAL .

Les collègues AESH hésitent beaucoup à faire des demandes d'autorisation d'absence pour formation syndicale en raison de réflexions « réprobatrices » de la part des chefs d'établissement qui les culpabilisent en argumentant que lorsqu'ils sont absents, la gestion des élèves est très compliquée.
La Secrétaire Générale répond qu'elle va organiser des réunions avec les pilotes des PIAL et rappeler que la formation syndicale est un droit.

Demande : Il serait judicieux de faire parvenir aux AESH un organigramme précis (+ adresses mails, les coordonnées téléphoniques, adresses,...) lors de leur recrutement ou lorsque des changements d'interlocuteur se produisent (gestion paie, tête PIAL, coordonnateur). Ils doivent pouvoir contacter la personne compétente pour chaque problème rencontré.

La Secrétaire Générale rétorque qu'un tableau a été établi par chaque PIAL et qu'il devait être remis à toutes les personnes concernées. Une réunion est prévue le 4 décembre avec les pilotes de PIAL : un rappel sera émis, à cette occasion, afin que la communication de ce document soit effective.

Direction d'école :

L'allègement des tâches des directrices/teurs évoqué depuis plusieurs années n'est toujours pas de mise, bien au contraire, car le référentiel du métier des Directeurs reste identique alors que des missions supplémentaires s'y ajoutent, sans parler des conséquences dues au COVID. On assiste donc plutôt à une intensification des missions. Dans ces conditions, comment faire pour promouvoir la cohésion dans les équipes ?
Une aide administrative pérenne serait la bienvenue.
Le recrutement et la formation de services civiques sont gérés par les directrices/teurs.
Pour des raisons de confidentialité certaines tâches ne pourront pas leur être confiées.
L'aide administrative pourrait être confiée aux moyens des Collectivités Territoriales mais cela risque d'entraîner des inégalités selon les communes.
L'ouverture d'un dispositif ULIS au sein d'une école est décidée de façon unilatérale, sans formation, ni pour le Directeur ni pour l'équipe : cela occasionne des tensions et beaucoup d'inquiétude dans les écoles concernées...

Réponses DASEN : La discussion sur la simplification ou allègement des tâches des directrices/teurs est récurrente depuis de nombreuses années. Le débat est porté à l'agenda social du Ministre et ne relève donc pas de ses compétences.
Quant à lui, il essaie de ne pas trop solliciter les directrices/teurs et fait le maximum pour que ceux-ci puissent continuer de se réunir…
Il est conscient que le poste de DVS ne résoudra pas tous les problèmes et que les Directeurs sont toujours très sollicités.
Leur temps de formation sera maintenu (2 jours).
Quant aux ouvertures d'ULIS, elles doivent être préparées et travaillées en amont avec les IEN et pas imposées.
Cependant, il est aussi tenu compte de la situation géographique et de l'intérêt de la création dans telle ou telle zone : il est nécessaire d'opérer avant une identification et une remontée des besoins nécessaires.

Remarque Sgen-CFDT : sur les absences non remplacées et difficile à gérer : si on veut éviter le brassage des élèves…D'autre part on voit des ZIL qui circulent sur deux écoles dans une journée.

Réponse DASEN : 8 contractuels enseignants qui étaient sur listes complémentaires ont déjà été recrutés à ce jour, afin de libérer des postes de ZIL. Ces recrutements doivent à terme encourager les personnes à passer le concours. Il espère que ceux-ci pourront pallier un minima les absences. Les brigades pourraient également être gérées avec plus de souplesse. Le déplacement d'un remplaçant sur deux écoles le même jour ne doit pas être la règle.

Sgen-CFDT : Une alerte est lancée : la charge émotionnelle des personnels de direction et des équipes pédagogiques est très élevée. On relève un épuisement général.

Réponse DASEN : Il faut faire appel à son IEN circo, au Directeur Vie Scolaire, nouvellement nommé, aux médecins et aux infirmiers de l'EN.

Question Sgen-CFDT : Que faire lorsque des équipes se retrouvent avec un élève qui empêche le bon fonctionnement d'une classe par un comportement inadapté, qui mets en péril sa sécurité, celle des autres élèves et celle des personnels.

Réponse DASEN : Il est possible de saisir la MDPH, dans un délai de 4 mois si cela n'est pas fait par la famille.
Il faut pouvoir apprécier au mieux les troubles réels de l'élève, avec les partenaires compétents.

Sgen-CFDT : C'est parfois une démarche difficile pour certaines familles.

DASEN : Effectivement, certaines familles n'ont pas une réelle conscience des réalités de l'école.
Un aménagement de la scolarité est cependant toujours possible.

Sgen-CFDT : Parfois, pas de place en ITEP et certaines situations sont problématiques.

DASEN : Faire appel au Pilote du PIAL.

Sgen-CFDT : Il apparaît que les délais de réponses sont très longs concernant le traitement des accidents de travail ou de service. Qu'en est-il aujourd'hui ?

Réponse DASEN : Un agent titulaire liquide actuellement les dossiers en souffrance.
Une nouvelle organisation est mise en place pour gagner du temps de traitement.
Aujourd'hui, 1 dossier a été traité en 24 heures.
3 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2021

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES

MARNE
15 bd de la Paix - REIMS
09 63 65 46 32
51@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)

ARDENNES
21 rue JB Clément - CHARLEVILLE
06 85 26 32 41 (1er degré)
06 75 45 39 81 (AESH, AED, contractuels)
06 45 73 24 78 (Tous type de dossier)
08@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mercredi 14h-16h
Jeudi (toute la journée)

AUBE
2,A Bd du 1° Ram - TROYES
03 25 73 53 57
10@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mercredi (après-midi)
Jeudi (toute la journée)

HAUTE-MARNE
29 rue Bouchardon- CHAUMONT
06 45 73 24 78
52@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Rendez-vous téléphonique





Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. J'ai compris