En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies     
Le Sgen-CFDT se bouge pour les AESH ! - Sgen-CFDT Champagne Ardenne 9

Le Sgen-CFDT se bouge pour les AESH !


MAJ du 11 juillet 2016 - Auteur : Sgen-CFDT Champagne ArdenneRejoignez-nous : bulletin d'adhésion dans le menu de gauche
Sgen-CFDT

Mardi 5 juillet 2016 a eu lieu un groupe de travail à l'inspection académique des Ardennes sur les AESH.


Ce groupe de travail, demandé uniquement par le Sgen-CFDT, a permis d'aborder plusieurs sujets (là aussi, tous les sujets abordés ont été proposés par le Sgen-CFDT) : formation initiale, formation continue, respect des missions, temps de travail, passage d'AVS à AESH, passage de CUI à AESH, évaluation et progression salariale.

Formation initiale

Parallèlement à la création du métier d'AESH, un diplôme a été créé : Diplôme d'Etat d'Accompagnant Educatif et Social (DEAES), avec une spécialité portant sur l'accompagnement des élèves en situation de handicap. Ce diplôme est désormais nécessaire pour devenir AESH sauf pour les personnels ayant déjà exercé des missions d'accompagnement auprès des élèves.
Actuellement, le DEAES ne peut être délivré dans les Ardennes que par le GRETA sauf la spécialité « élèves en situation de handicap ». Le GRETA est en cours d'obtention de l'autorisation de délivrer également cette mention.
Le Sgen-CFDT a rappelé d'abord qu'un certain nombre de collègues en poste ont un niveau de qualification supérieur au DEAES. Il a rappelé la « bienveillance » dont doit faire preuve l'administration par rapport aux personnes n'ayant pas le diplôme mais ayant acquis l'expérience lors du passage d'AVS à AESH. Enfin, pour ces mêmes collègues, il a rappelé son souhait qu'une VAE soit mise en place afin de leur permettre d'obtenir reconnaissance de l'expérience acquise. En matière de VAE, la réponse reste flou sur l'autorité pouvant mener au bout cette VAE.

Formation continue

Les accompagnants en CUI bénéficient d'une formation à l'entrée dans le métier ainsi que de modules spécifiques (par exemple autisme, troubles du comportement, troubles dys...). L'inspection académique reconnaît ne pas être en mesure d'assurer le quota d'heures de formation dû aux CUI.
En ce qui concerne les AESH, tous les collègues sont formés PSC1 et des formations en petits groupes et plus près du terrain sont organisées ainsi que des regroupements pour des échanges de pratique. Enfin, les AESH sont invités aux formations sur les mêmes thèmes (handicap, inclusion...) destinés à d'autres publics comme les enseignants ou les personnels de direction.
Le Sgen-CFDT interpelle l'inspection académique sur la réalité du droit à congé de formation professionnelle à partir de la troisième année de contrat d'AESH. L'inspection académique a connaissance de ce droit mais semble n'avoir jamais été sollicitée par des collègues pour le faire valoir. Le Sgen-CFDT s'interroge toutefois sur la capacité de l'administration à financer ce type de congé.

Respect des missions

Le Sgen-CFDT signale à l'administration qu'il a été plusieurs fois interpellé par des collègues dont les missions ne sont pas respectées par leur hiérarchie, en particulier dans le second degré : surveillance d'examens, jury d'examens, permanences,accompagnement de sortie scolaire sans les élèves suivis... Il demande qu'un courrier soit adressé aux chefs d'établissement afin de leur rappeler les missions des AESH, y compris en cas d'absence des élèves suivis, et ce qu'est l'inclusion.(Des éléves sont « sortis » des classes « ordinaires »et pris en charge par les AESH. Il demande que les personnels soient respectés par rapport à leurs missions. Enfin il propose que les périodes au cours desquelles les élèves suivis seraient absents (maladie, stage, examens...) soient mises à profit par les AESH pour bénéficier de temps de formation (présentielle, à distance, entre pairs...).
L'administration enverra un courrier aux chefs d'établissement pour rappeler les missions des AESH et les principes de l'inclusion. Elle prend acte de la proposition du Sgen-CFDT en ce qui concerne les périodes d'absence.

Temps de travail

Le Sgen-CFDT interpelle l'administration au sujet d'AESH dont la quotité de travail est inférieure maintenant à celle qu'elle était dans leur dernier contrat d'AVS.
D'après l'inspection académique, cette situation n'est pas techniquement possible. Elle est ouverte à toutes vérifications en cas de doute.
Le Sgen-CFDT invite donc les collègues qui auraient des questions sur leur quotité de travail à le contacter afin de vérifier avec l'inspection académique si le droit a été respecté.

Passage d'AVS à AESH

Le Sgen-CFDT rappelle que l'administration est encouragée à faire preuve de bienveillance pour le calcul d'ancienneté permettant à des AVS (contrat d'AED) de devenir AESH. Il rappelle qu'il a plusieurs fois été obligé de passer par le rectorat afin de dépasser des blocages au niveau de l'inspection académique. Afin que la communication puisse se faire sereinement et efficacement dans l'intérêt des collègues, le Sgen-CFDT demande que l'inspection académique identifie un interlocuteur unique pour les organisations syndicales.

Passage de CUI à AESH

Suite à l'annonce présidentielle de fin sur la création de 32000 emplois d'AESH, l'inspection académique informe les syndicats que 21,5 postes d'AESH vont être créés dans les mois qui viennent au fur et à mesure de l'arrivée à terme de 38 postes CUI (21,5 postes d'AESH correspondent en heures à 38 postes de CUI). Elle précise que les textes réglementaires indiquent bien la transformation des postes et non le transfert des personnes. Ainsi un poste CUI arrivant à terme dans une école de Sedan peut être transféré et transformé en poste d'AESH dans une école de Nouzonville selon les besoins. Pour l'instant, les conditions du passage de CUI à AESH ou d'AVS à AESH ne changent pas.
Le Sgen-CFDT indique qu'il est nécessaire que l'inspection académique communique en amont et très clairement vers les personnes concernés afin que celles-ci puissent anticiper leur fin de contrat qu'elles puissent ou non bénéficier d'un passage en AESH.

Evaluation et progression salariale

Le Sgen-CFDT demande qui évalue les AESH.
L'inspection académique répond que dans le second degré c'est le chef accompagné d'une deuxième personne. Dans le premier degré et pour les Ardennes, c'est le directeur d'école concerné et Madame Marchera Le Sgen-CFDT rappelle qu'il est opposé à l'évaluation des AESH par le seul directeur d'école dont ce n'est pas la mission (et qui en a par ailleurs bien d'autres...). Il rappelle aussi qu'il est opposé à ce que la progression salariale des AESH (3 à 5 points d'indice tous les 3 ans selon l'échelon) dépende de cette évaluation. Il interviendra encore une fois contre cette situation au niveau académique.

Non renouvellement des agents

Le Sgen-CFDT rappelle à l'administration que la commission consultative paritaire (CCP) doit être consultée pour les non renouvellement d'un/e AESH pour des raisons professionnelles ou disciplinaires .

Le Sgen-CFDT demandera la tenue de ce même groupe de travail dans tous les départements.




3 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2019

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES
MARNE 15 bd de la Paix - REIMS 09-63-65-46-32 sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.frPermanence le Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)
ARDENNES 21 rue JB Clément - CHARLEVILLE 06-85-26-32-41 (1er degré)
06-75-45-39-81 (AESH, AED, contractuels)
06-45-73-24-78 (Tous type de dossier)
sgen.cfdt.08@wanadoo.frPermanence le Jeudi (toute la journée)
AUBE 2,A Bd du 1° Ram - Troyes 03-25-73-53-57 sgen.cfdt.aube@wanadoo.frPermanence le Lundi (toute la journée)
Mercredi (après-midi) et Jeudi (matin)
HAUTE-MARNE 29 rue Bouchardon- CHAUMONT 06-45-73-24-78 sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.fr RDV téléphonique


Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion