63
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies     

Compte-rendu du CDEN Marne du vendredi 3 mars 2017


MAJ du 5 mars 2017 - Auteur : Sgen-CFDT Champagne ArdenneRejoignez-nous : bulletin d'adhésion dans le menu de gauche
Sgen-CFDT le syndicat de tous les personnels

A la surprise des participants, n'ayant reçu aucune information préalable, un avis est demandé sur deux hypothèses pour résoudre l'accroissement important des élèves sur le collège de Fismes.

Pour rappel le collège, qui a une capacité de 500 élèves, avait à la rentrée 2016 591 élèves. En 2017 sont prévus 585 élèves, et en 2018 approximativement 659. Pour y remédier des mesures ont été prises en 2016 : la sectorisation de quelques villages de l'Aisne dont les élèves doivent désormais aller sur un collège de l'Aisne. Mais cela ne concerne que 15 élèves.

La solution d'étendre le collège a été envisagé, mais des difficultés foncières et financières ont fait renoncer le département qui mise plutôt sur une nouvelle sectorisation :
  • HYPOTHESE 1 : rattacher d'autres communes de l'Aisne : Blanzy les Fismes, et les communes des 7 Vallons, (70 élèves) vers le collège de Braine. Cela rallongerait le transport de 5 à 10 minutes.
    Les familles concernés sont inquiètes car la plupart visent ensuite les lycées de Reims. Sur ce point il est rappelé qu'un accord entre les deux rectorats permet cela car les lycées de l'Aisne sont très éloignés.
  • HYPOTHESE 2 : le rattachement de Jonchery sur Vesles sur le collège de Saint-Thierry qui baisse en effectifs. Il a 550 places et 466 élèves. Mais il y a un gros problème : le rallongement du trajet de 30 à 58 minutes.

Le Sgen-CFDT s'abstient sur l'hypothèse 1 car nous n'avons pas assez de renseignements, et vote contre l'hypothèse 2 car le temps de parcours des élèves serait trop lourd.

Indemnité représentative de logement des instituteurs

M. le Préfet propose de la stabiliser car dans la Marne nous sommes déjà au-dessus du seuil national.
16 instituteurs sont concernés, et 19 communes.
M. De Courson calcule que cela représente 240 euros par logement, ce qui à ses yeux est trop peu au vu des prix du marché.
Les 3 organisations syndicales (Sgen-CFDT, UNSA, FSU) demandent que cette indemnité soit indexée sur la hausse du coût de la vie. Elles votent donc toutes contre ce gel.

1er degré

Rappel par l'IA-DASEN des taux de référence de la carte scolaire en précisant que d'autres critères interviennent (critères sociaux-éco, répartitions, présence d'une ULIS...) Ils sont donc de 27 pour les écoles maternelles et élémentaires et de 25 en REP.
Il est souligné que la baisse des effectifs est inégale sur le territoire de la Marne.
Il y a en tout 125 élèves en moins mais +453 à Reims sur des secteurs fragiles.
La dotation pour la Marne est de +5 malgré cette baisse des effectifs d'élèves. Elle n'est pas aussi large cependant que les années précédentes, mais on attend quelques apports quand les conventions ruralité seront validées.
Les axes prioritaire sont ceux de la poursuite de la réforme avec plus de dispositif de – de 3ans et de PDMQC. Pour le remplacement il y a des transferts de poste mais à moyen constant.
Pour l'handicap un 2ième poste est créé auprès de la MDPH, +1 enseignant en ITEP, + 2 ulis.

Nouvelles décisions

Pour Reims sud +1 poste G à école élémentaire Galilée
+1 psychologue scolaire à l'école Beauséjour de Tinqueux
Le DASEN justifie de petits dépassements de seuils sur des écoles dont les critères sociaux-économiques sont très favorables au nom d'une gestion qualitative de l'allocation des moyens.

Autres modifications

EM de Lachy le projet n'est pas mùr, la décision est donc annulée.
EP de Champfleury les effectifs étant stabilisés et validés l'ouverture est décidée.
EP de Rilly la Montagne : les discussions avec les élus et des doutes sur les effectifs font que la fermeture est mise en attentesuivre.

Sont placées en surveillance même si la fermeture est actée (situation rediscutée en juin selon les effectifs)

Saint-Remy en Bouzemont
Vitry le François EM Jules Ferry
Vitry en Perthois
Ferdinand Buisson (Vitry le François)
EP Maison Blanche (maintien décharge de direction car classe externalisée à l'hôpital de jour)

Sont placées en surveillance pour projet d'ouverture :

Epernay Ecole Mat Belle Noue
EP françois Lemaire,
EM paul bert (Reims)

Sur le regroupement Barbonne-Fayel, Saudois, Fontaine Denis le transfert des trois classes sur Sézanne a été annoncé hier en conseil d'écoles.
Une reprise de contact avec les parents d'élèves va se faire pour éclaircir et préciser les choses avec la communauté de communes.

Autres annonces sur le second degré :

Réouverture d'une classe bilangue au collège Université.
Sur Bazancourt pas de sixième SEGPA (seulement un élève, pris en charge autrement) donc gel mais pas suppression.


4 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2019

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES
MARNE 15 bd de la Paix - REIMS 09-63-65-46-32 sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.frPermanence le Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)
ARDENNES 21 rue JB Clément - CHARLEVILLE 06-85-26-32-41 (1er degré)
06-75-45-39-81 (AESH, AED, contractuels)
06-45-73-24-78 (Tous type de dossier)
sgen.cfdt.08@wanadoo.frPermanence le Jeudi (toute la journée)
AUBE 2,A Bd du 1° Ram - Troyes 03-25-73-53-57 sgen.cfdt.aube@wanadoo.frPermanence le Lundi (toute la journée)
Mercredi (après-midi) et Jeudi (matin)
HAUTE-MARNE 29 rue Bouchardon- CHAUMONT 06-45-73-24-78 sgen-cfdt-champagne-ardenne@orange.fr RDV téléphonique


Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion