239

Le Sgen-CFDT Champagne Ardenne écrit à la Directrice de l'Espé

MAJ du 2 septembre 2018 - Auteur : Sgen-CFDT Champagne ArdenneRejoignez-nous : bouton "Adhérer" en haut à droite


Sgen-CFDT
Madame la Directrice,

Reçu en audience par Monsieur le DRH de l'Académie le vendredi 20 juillet, le Sgen-CFDT Champagne-Ardenne lui a transmis les résultats de l'enquête sur les conditions de travail des stagiaires, que vous trouverez joints au présent courriel.

Le Sgen-CFDT Champagne-Ardenne a insisté sur 5 points en particulier :


De nombreux stagiaires nous ont alertés sur les difficultés qu'ils rencontrent dans l'organisation même de leur formation due à l'obligation de se rendre sur deux sites. En effet, toutes les formations ne se déroulant pas dans chaque ESPE, les stagiaires doivent se rendre régulièrement à Reims, parfois pour un cours d'une heure et demie seulement. Hormis les frais importants occasionnés par ces déplacements (certains viennent de villes à l'extrémité de l'académie), cela provoque également une fatigue importante qui a des conséquences sur leur vie professionnelle et personnelle. Sans oublier bien sûr les risques inhérents à la conduite lorsque l'on se souvient des statistiques de la sécurité routière. Regrouper toutes les formations sur un seul site pour chaque stagiaire nous semble donc une mesure urgente et nécessaire.
Une difficulté supplémentaire résulte de cette organisation multi-site : le refus de régler à des stagiaires l'IFF au motif que seul le site principal de formation est pris en compte. C'est donc oublier les trajets faits en moyenne deux fois par mois travaillé pour ceux qui ne sont pas affectés à Reims.

Un problème récurrent est le nombre de cours annulés à la dernière minute. Il est arrivé que le même cours reporté soit annulé deux voire trois fois de suite. A nouveau, il convient de se souvenir que tous les stagiaires ne résident pas dans leur commune d'affectation, qu'ils doivent donc se rendre sur le site de formation pour rien.

Pour en terminer avec l'organisation même de la formation, il est capital de veiller à une meilleure répartition de la charge de travail universitaire tout au long de l'année. Les stagiaires se trouvent en effet surchargés à des moments clefs de l'année scolaire qui comporte elle aussi des obligations réglementaires telles que les conseils de classes et rencontre parents-professeurs, conseils d'école et conseils pédagogiques auxquelles les stagiaires ne peuvent se soustraire. Cela implique certaines semaines durant lesquelles la charge de travail devient très difficilement gérable. Il serait d'ailleurs souhaitable qu'une clarification de la priorité des obligations (formation professionnelles / obligations de services des fonctionnaires) soit faite et transmise à toutes les personnes concernées, quel que soit leur statut.

Un point qui revient très souvent dans les témoignages que nous avons reçus est le sentiment de nombreux stagiaires d'être infantilisés, soit par leur tuteur.rice ou par leur inspecteur.rice. Ils ressentent très fortement le décalage entre la considération qu'ils reçoivent de leurs collègues et chefs d'établissement en second degré et le « dénigrement » de leurs capacités et de leur sens professionnel de ceux-là même qui devraient les aider à progresser avec sérénité. Certains stagiaires nous ont fait part de leurs doutes et de leur possible démission non pas parce qu'ils sont déçus de leur métier et de l'image qu'ils en avaient, mais à cause de ces relations démoralisantes et culpabilisatrices in fine qui leur font perdre confiance.

Enfin, nous attirons votre attention sur le manque d'information claire et non différée en direction des stagiaires en situation d'accompagnement renforcé ou d'alerte, en prolongation ou en renouvellement. En effet, certain.e.s stagiaires concerné.e.s n'ont pas été pleinement informé.e.s. En fin d'année, les stagiaires concerné.e.s par une prolongation ou un renouvellement se trouvent démunis et ignorent les conditions de cette nouvelle année de stage concernant tout à la fois leur affectation, leur quotité horaire et leurs obligations de formation. Quels que soient les motifs d'une prolongation ou d'un renouvellement, il est particulièrement difficile de gérer l'incertitude sur ces points.

Le Sgen-CFDT Champagne-Ardenne redit sa disponibilité à travailler avec vos services comme avec ceux du Rectorat dans l'intérêt de tous nos collègues.

Veuillez croire, Madame la Directrice, en notre attachement au service public d'éducation.
Julien Duruisseau
Secrétaire général du Sgen-CFDT Champagne-Ardenne


11 visiteurs Plan du site     Mentions légales     © Sgen-CFDT Champagne Ardenne 2021

ADHÉSION
Qui sommes nous ?
Pourquoi Adhérer ?
La cotisation
Bulletin d'adhésion
ESPACES PRIVÉS
Espace réservé
SITES CONNEXES
Sgen-CFDT
Sgen-CFDT en régions
SGEN +
CFDT
CFDT FP

NOS DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES

MARNE
15 bd de la Paix - REIMS
09 63 65 46 32
51@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mardi (toute la journée)
Jeudi (toute la journée)

ARDENNES
21 rue JB Clément - CHARLEVILLE
06 85 26 32 41 (1er degré)
06 75 45 39 81 (AESH, AED, contractuels)
06 45 73 24 78 (Tous type de dossier)
08@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mercredi 14h-16h
Jeudi (toute la journée)

AUBE
2,A Bd du 1° Ram - TROYES
03 25 73 53 57
10@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Mercredi (après-midi)
Jeudi (toute la journée)

HAUTE-MARNE
29 rue Bouchardon- CHAUMONT
06 45 73 24 78
52@sgen.cfdt.fr

Permanences :
Rendez-vous téléphonique





Le Sgen-CFDT, un SYNDICAT GÉNÉRAL
Dans le champ professionnel de l'Éducation, le Sgen-CFDT est la seule organisation qui ne soit pas fondée sur le corporatisme.
Son organisation est au contraire territoriale, le plus souvent sur la base des académies, et regroupe l'ensemble des personnels de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche publique, de Jeunesse et Sports et de l'Enseignement Agricole Public. De cette manière, le Sgen-CFDT évite les replis catégoriels et égoïstes sur des intérêts particuliers qui, s'ils sont peut-être plus confortables, défendent au bout du compte bien mal les personnels et le service public d'éducation, puisqu'ils sont ainsi opposés aux autres salariés. Le Sgen-CFDT favorise le dialogue entre tous les personnels qui ne jouent plus les uns contre les autres, mais confrontent leurs points de vue pour aboutir à des revendications qui sont d'autant plus fortes qu'elles sont acceptées par tous. En outre, ce fonctionnement donne la possibilité de comparer les acquis dans les différentes catégories professionnelles, ce qui permet de revendiquer pour toutes ce qui a été obtenu pour une.
Mieux nous connaître : Le projet du Sgen-CFDT pour le système éducatif et pour les personnels

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est avoir :
  • Une écoute, des réponses et des conseils sur le plan professionnel et juridique.
  • Un accompagnement individualisé par un élu en cas de difficulté.
  • Un accès gratuit au service juridique de la CFDT.
  • Des formations syndicales.
  • Les journaux du Sgen-CFDT et de la CFDT.
  • Une assurance professionnelle.
  • Une indemnité en cas de grève.
Défendre et conseiller les personnels .
Un syndicat n'est pas virtuel
PLUS NOMBREUX, PLUS FORTS

Adhérer au Sgen-CFDT, c'est choisir un engagement solidaire face aux revendications éclatées, à l'arbitraire hiérarchique et aux pesanteurs administratives ou politiques.
Télécharger et imprimer le bulletin d'adhésion

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies à des fins statistiques et de personnalisation. J'ai compris